EXPLOSION FUN Design by Albator & Goldorak



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Succès de Renaud

Aller en bas 
AuteurMessage
albator
Producteurs
Producteurs
albator

Messages : 654
Date d'inscription : 14/05/2009
Age : 46
Localisation : Espace

Succès de Renaud Empty
MessageSujet: Succès de Renaud   Succès de Renaud Icon_minitimeVen 12 Juin - 15:32

Renaud Séchan dit Renaud est un auteur-compositeur-interprète français né à Paris le 11 mai 1952.

Avec 23 albums totalisant plus de 15 millions d'exemplaires, Renaud est l'un des chanteurs les plus populaires en France et l'un des plus connus dans la francophonie[1],[2]. Il utilise ses chansons pour critiquer la société, rendre hommage ou faire sourire par un usage intensif d'argot dans ses paroles.

Il s'est lui-même surnommé le chanteur énervant en raison de ses multiples engagements pour des causes comme les droits de l'homme, l'écologisme ou l'antimilitarisme qui transparaissent fréquemment dans ses chansons et qui ont suscité de nombreuses réactions tout au long de sa carrière. Si elles ont souvent été contestées, il est devenu au fil des années l'un des Français les plus populaires.

Il a également joué dans quelques films, notamment dans l'adaptation de Germinal par Claude Berri en 1993, et dans Wanted de Brad Mirman en 2003.

Renaud Pierre Manuel Séchan est né le 11 mai 1952 dans le 14e arrondissement de Paris. Il a un faux jumeau, David, ainsi que quatre autres frères et sœurs dont l'écrivain Thierry Séchan.

Son père, Olivier, originaire d'une famille protestante des Cévennes[3], est professeur d'allemand et de néerlandais, traducteur et auteur de romans policiers. Il a reçu le prix des Deux Magots en 1942 pour Les Corps ont soif et a travaillé pendant la Seconde Guerre mondiale à Radio Paris. Il lui a donné le goût de l'écriture. Sa mère, Solange, originaire d'une famille de mineurs du Nord, était ouvrière avant de devenir femme au foyer.

Son grand-père paternel, Louis Séchan est un helléniste français renommé, professeur à la Sorbonne[4], auteur de divers ouvrages et dont la femme, Isabelle Bost, était, par son père, la petite fille d'Ami Bost[5] et la nièce de John Bost et, par sa mère, la nièce de Louisa Siefert (arrière-grande-tante de Renaud), qui connut Arthur Rimbaud[6].

Son grand-père maternel, Oscar, ancien mineur après avoir quitté l’école à l'âge de 13 ans, fut d'abord membre du Parti communiste, puis le quitta en 1937, déçu après un voyage en Union Soviétique en 1932. Il rejoignit ensuite le Parti populaire français, parti collaborationniste de Jacques Doriot.[7].

À ce double héritage culturel s'ajoutent également deux tendances musicales : sa mère écoute de la chanson populaire allant de Fréhel à Maurice Chevalier ou Édith Piaf alors que son père est amateur de musique classique et de chanson française, notamment Georges Brassens[8].

Vers 10-12 ans, il découvre la vague yéyé et les Beatles et vers 14-15 ans, il se met à écouter le chant de révolte de Hugues Aufray, qui devient sa première idole[9], et Bob Dylan puis Joan Baez, Leonard Cohen, Donovan, Sullivan. En 1966, il découvre Antoine dont les thèmes qu'il défend le touchent, et commence la guitare. Son style vestimentaire s'inspire toutefois d'un autre chanteur : Ronnie Bird[10].

Malgré certaines aptitudes, notamment en français, Renaud manifeste très peu d'intérêt pour les études, avec un dégoût particulier pour les cours de gymnastique dont le côté militaire l'énerve déjà[10]. En 1963, Renaud et son frère rentrent en sixième au lycée Gabriel Fauré dans le 13e arrondissement où leur père enseigne l'allemand. À partir de là, les résultats de Renaud commencent à baisser, notamment en mathématiques, celui-ci préférant s'intéresser aux boums, aux filles, et aux mobylettes[11]. Il commence à sécher les cours, préférant aller écrire des poèmes devant les statues du jardin du Luxembourg[10]. En 1965, il échoue au BEPC et doit redoubler sa troisième mais le lycée Gabriel Fauré refuse de le garder malgré l'influence de son père. Il intègre ainsi le lycée Montaigne à la rentrée 1967 sans plus de succès dans ses résultats.

Plutôt que les études, Renaud se sent bien plus attiré par la politique. Dès 1962, il s'intéresse aux réactions et manifestations pacifistes métropolitaines durant la guerre d'Algérie, auxquelles ses parents ont participé, et est profondément choqué par les évènements du métro Charonne et par l'explosion de deux bombes de l'OAS près des appartements de la famille Séchan[12]. En 1966, il fait ses premiers pas de militant en rejoignant le MCAA (Mouvement Contre l'Arme Atomique), animé par Jean Rostand[13]. Dans son nouveau lycée, à l'atmosphère plus politisée, il rencontre d'autres camarades du même bord politique que lui avec qui il part provoquer les étudiants de la faculté de droit d'Assas et leurs militants d'extrême droite, toute proche[11]. Par l'intermédiaire de ses copains, il s'approche des milieux maoïstes et trotskystes[10]. Cette rébellion lui vaut quelques heurts avec son père. Il crée un Comité Viêt Nam dans son lycée pour protester contre la guerre du Viêt Nam en 1967 et fréquente assidûment les « Amitiés franco-chinoises. »

En mai 1968, Renaud rejoint son frère Thierry et vit pendant trois semaines dans la Sorbonne occupée, participant aux manifestations et barricades. Il fête ses seize ans le 11 mai sur les barricades du quartier latin.

ses albums :

Année Titre Nombre d'albums vendus[140] Simples

1975 Amoureux de Paname 300.000 Hexagone

1977 Place de ma mob 550.000 Laisse béton, Je suis une bande de jeunes, Adieu minette, La chanson du loubard, La boum, Le blues de la Porte d'Orléans

1979 Ma gonzesse 550.000 Ma gonzesse, Sans déc', C'est mon dernier bal, Chanson pour Pierrot

1980 Marche à l'ombre 700.000 Marche à l'ombre, Dans mon HLM, It is not because you are, Les aventures de Gérard Lambert

1981 Le Retour de Gérard Lambert 650.000 Mon beauf', Manu

1983 Morgane de toi 1.500.000 Morgane de toi, Dès que le vent soufflera, Déserteur, En cloque, Ma chanson leur a pas plu…, Doudou s'en fout, Près des autos tamponneuses

1985 Mistral gagnant 2.000.000 Baby-sitting blues, Miss Maggie, Mistral gagnant, Morts les enfants, La pêche à la ligne, Le retour de la Pépette, Trois matelots

1988 Putain de camion 750.000 Allongés sous les vagues, Il pleut, Jonathan, La mère à Titi, Me jette pas, Rouge-gorge, Socialiste, Triviale Poursuite

1991 Marchand de cailloux 650.000 500 connards sur la ligne de départ, L'aquarium, Dans ton sac, La ballade Nord-irlandaise, Les dimanches à la con, Marchand de cailloux, P'tit Voleur, Tonton

1993 Renaud cante el' Nord 300.000 Tout in haut de ch’terri, Eun’goutt’ed’jus, Fanny de la sorgue, El pinsonnée, M’lampiste - chansons traditionnelles du Nord chantées en ch'ti

1994 À la Belle de Mai 600.000 Adios Zapata, Devant les lavabos, Son bleu, Le petit chat est mort, Le sirop de la rue, La médaille, C'est quand qu'on va où ?, À la Belle de Mai

1995 Les Introuvables Welcome Gorby, Touche pas à ma sœur - morceaux rares, qui furent tout d'abord uniquement disponible dans l'Intégrale

1996 Renaud chante Brassens 300.000 Celui qui a mal tourné, Les illusions perdues, Je suis un voyou, La marine, Oiseaux de passage, L'Orage - reprises de chansons de Georges Brassens qui ne fut au départ que disponible dans l'Intégrale

2002 Boucan d'enfer 2.200.000 Baltique, Cœur perdu, Docteur Renaud Mister Renard, Elle a vu le loup, Manhattan-Kaboul, Petit pédé, Mon bistrot préféré, Tout arrêter…

2006 Rouge Sang 700.000 À la téloche, Arrêter la clope, Les Bobos, Les cinq sens, Dans la jungle, Elle est facho, Elsa

_________________
Succès de Renaud 460469signature_4
Revenir en haut Aller en bas
http://explosionfun.nouslesfans.com
albator
Producteurs
Producteurs
albator

Messages : 654
Date d'inscription : 14/05/2009
Age : 46
Localisation : Espace

Succès de Renaud Empty
MessageSujet: Renaud, Mistral Gagnant   Succès de Renaud Icon_minitimeVen 12 Juin - 15:33